PROJET DE LOI DE FINANCES 2015

Programme n° 157 « handicap et dépendance »

Publié le

Le PLF 2015 exprime une fois de plus le manque d’ambition des décideurs publics pour le travail protégé.

 

Celui-ci propose pourtant un emploi dans les métiers les plus variés et un accompagnement médico-social à 119 000 travailleurs handicapés.

 

Alors que la création de nouvelles places est gelée depuis 2013, la dotation globale de fonctionnement des ESAT n’évolue pas et les crédits d’investissement de 2 millions d’euros (que le rapporteur de ce budget au Sénat dénomme « saupoudrage ») ne financeront pratiquement rien.

 

Il n’est pas étonnant, du coup, de constater qu’une part croissante du budget commercial soit consacrée à la prise en charge de dépenses autrefois financées par le budget social, au lieu d’augmenter les rémunérations directes des travailleurs handicapés.

 

Par ailleurs, ANDICAT ne peut que déplorer l’absence persistante d’une analyse quantitative et qualitative des besoins d’emplois protégés, ce que le rapport de la commission des finances du Sénat ne manque pas de souligner.

 

Enfin, si la vocation première des ESAT est de créer des emplois stables pour des travailleurs handicapés et de leur assurer les soutiens nécessaires, il n’en reste pas moins vrai qu’ils doivent faciliter, lorsqu’il est possible, le passage du milieu protégé vers le milieu ordinaire de travail.

 

ANDICAT réitère, une fois de plus, sa proposition d’attribuer à des entreprises recrutant des travailleurs handicapés sortant d’ESAT « des aides à l’emploi liées à la lourdeur du handicap » au niveau maximum et renouvelables (proposition également faite par le CNCPH).

 

Des travaux dans ce sens ont été lancés par le Ministère du travail, il faudrait qu’ils débouchent enfin.

 

Le rapport de la commission des finances du Sénat indique de la même façon que l’accompagnement en milieu ordinaire doit être soutenu par « des aides financières pouvant être versées par l’AGEFIPH et le FIPHFP tout au long de la vie professionnelle des travailleurs handicapés ».

 

C’est exactement la position d’ANDICAT ; qu’attendent les Pouvoirs publics pour débloquer le système qui est prévu par la réglementation mais en réalité asphyxié ?

 

 

Paris, le 28 avril 2015

 

Gérard ZRIBI

Président d’ANDICAT



Note de synthèse ESAT du Sénat - Avril 2015 Note de synthèse ESAT du Sénat - Avril 2015

Annuaire

Retrouvez les ESAT de France



Andicat
12 rue Mayran
75009 Paris
Tél. : 01 42 40 15 28

Mentions légales
©ANDICAT 2018
x
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'établir de manière anonyme des statistiques de consultation. Valider